La croisière n’amuse plus personne

Les bateaux de croisières sont devenus des monstres des mers, pouvant accueillir jusqu’à six mille passagers et deux mille membres d’équipage. Ils naviguent avec du fioul lourd, rejettent des gaz d’échappement et des eaux usées, perturbent la vie marine et celles des riverains dans les ports. Petit à petit, des mesures sont prises pour limiter l’impact des nuisances de ces villes flottantes, mais elles ne suffisent pas.

Pour accéder à ce contenu, vous devez posséder : Abonnement KILIMANJARO, Abonnement GRAND CANYON, Abonnement ATLANTIQUE or Abonnement LA PETITE BIBLIOTHEQUE. Vous rencontrez des difficultés pour vous connecter ? N'hésitez pas à nous contacter : info@imagine-magazine.com

Credits image(s) : 1. Bass_nroll 2. Hans Permana