Planète rap, conçue pour durer ?

D’une musique des « laissé·es pour compte » à l’industrie mainstream, le rap a-t-il perdu son âme engagée pour verser dans les travers capitalistes ? Rap et écologie sont-ils compatibles ? Comment le milieu traite-t-il de ces sujets ? Analyse d’un courant musical à l’influence mondiale et tentative de déconstruction systémique des clichés qui l’accompagnent.

Akhenaton, leader du groupe IAM, l’un des rares chanteurs de rap “à l’ancienne” a se sentir “concerné” par les causes environnementales. Ici, en concert sur la grande scène de la fête de l’Humanité en 2014. CC
Le rap a-t-il perdu son âme engagée ? Est-il compatible avec l'écologie ? Analyse d’un courant musical à l’influence mondiale
Pour accéder à ce contenu, vous devez posséder : Abonnement GRAND CANYON, Abonnement KILIMANJARO, Abonnement ATLANTIQUE or Abonnement LA PETITE BIBLIOTHEQUE. Vous rencontrez des difficultés pour vous connecter ? N'hésitez pas à nous contacter : info@imagine-magazine.com

À découvrir aussi