Les sans-papiers, ces citoyens qui enrichissent la Belgique dans l’ombre

D’après une récente étude de la VUB, 112 000 personnes vivent en Belgique sans titre de séjour valable. Le bénévolat, le travail et les formations leur sont interdits, elles sont souvent surexploitées, mal ou pas logées et dépourvues de droits. A l’aube du scrutin électoral de 2024, elles s’apprêtent à marteler les mêmes revendications qu’aux précédentes élections : ni les promesses des partis progressistes en 2019, ni la grève de la faim de 2021, ni la proposition de loi citoyenne pour leur régularisation en 2022 n’ont fait mouche. Plusieurs semaines après l’attentat de Bruxelles, dont l’auteur était en séjour irrégulier, les revoilà plongées dans la stigmatisation et la crainte d’une politique de retour toujours plus restrictive. Imagine s’est plongé dans la vie de ces milliers de sans-papiers qui contribuent à l’enrichissement social, économique et culturel de la société belge. Une enquête de Sarah Freres et Hugues Dorzée. L'ensemble de ce dossier est illustré par des photographiques de Frédéric Moreau de Bellaing.

Frédéric Moreau de Bellaing
Plus de 100 000 personnes vivent en Belgique sans titre de séjour valable. Le bénévolat, le travail et les formations leur sont interdits. Elles livrent leurs réalités à Imagine.
Pour accéder à ce contenu, vous devez posséder : Abonnement GRAND CANYON, Abonnement KILIMANJARO, Abonnement ATLANTIQUE or Abonnement LA PETITE BIBLIOTHEQUE. Vous rencontrez des difficultés pour vous connecter ? N'hésitez pas à nous contacter : info@imagine-magazine.com

À découvrir aussi