De l’importance (ou pas) des nouveaux récits

Dans sa (dernière) chronique Contre-courants, Corinne Morel Darleux s'interroge : nous avons certes besoin de nouveaux imaginaires, mais nos imaginaires ne se nourrissent-ils pas aussi de luttes ?

Unsplash : Kristel Hayes
Dans sa (dernière) chronique Contre-courants, Corinne Morel Darleux s'interroge : nous avons certes besoin de nouveaux imaginaires, mais nos imaginaires ne se nourrissent-ils pas aussi de luttes ?
Pour accéder à ce contenu, vous devez posséder : Abonnement GRAND CANYON, Abonnement KILIMANJARO, Abonnement ATLANTIQUE or Abonnement LA PETITE BIBLIOTHEQUE. Vous rencontrez des difficultés pour vous connecter ? N'hésitez pas à nous contacter : info@imagine-magazine.com

À découvrir aussi